Le Blog Chapsvision

Définition de la Market Intelligence

Le terme Market Intelligence ou encore Intelligence Marché désigne un « système développé afin de collecter, stocker, analyser et interpréter l’information disponible dans l’environnement dans lequel se situe l’entreprise ». Concrètement, l’objectif est de surveiller l’écosystème de l’organisation afin de pousser la bonne information, au bon moment et à la bonne personne et ainsi faciliter la prise de décision grâce aux données récoltées.

Comment fonctionne la Market Intelligence ?

La Market Intelligence vise à surveiller toutes les données du marché d’une entreprise en ligne avec ses enjeux de type business, métiers, marketing et stratégiques. Elle amène une entreprise ou organisation à scruter toute information pertinente issue de l’analyse des données de vos concurrents afin de soutenir la stratégie définie et avoir une excellente connaissance de son marché. Le périmètre de la Market Intelligence peut comprendre :

  • les acteurs clés du marché : concurrents et leurs produits / solutions, fournisseurs, partenaires, performance des acteurs du marché…

  • les besoins, attentes et comportements des clients et consommateurs de l’entreprise

  • l’évolution technologique et les innovations du business (brevets…)

  • l’évolution de la règlementation en vigueur.

Les étapes d’un projet de Market Intelligence

La Market Intelligence s’appuie sur le cycle de l’information de multiples données de différents types qui se décompose en quatre étapes clés :

  1. L’expression des besoins : il s’agit du cahier des charges du projet qui définit les thématiques clés alignées sur les axes stratégiques de l’entreprise ou de l’organisation sur lesquelles la recherche d’informations sera fondée. La question des « clients finaux », id est les services internes qui utiliseront le fruit de la veille, est primordiale pour orienter le cadre du projet. Cette étape préliminaire est cruciale car elle permet de prendre du recul pour définir de façon précise les besoins de l’organisation, le modèle de veille à mettre en place (en centralisé ou décentralisé par exemple), et éventuellement de limiter le périmètre de la veille si ressources disponibles sont restreintes.
  2. La recherche d’informations correspond à la phase de collecte. La première phase consiste à inventorier tous les types de sources d’informations et données internes et externes (provenant d’entreprises concurrentes), gratuites et payantes, spécialisées ou généralistes (recherche bibliographique, internet, brevet,…) ainsi que leur type de média (texte, image, audio et vidéo) nécessaires à la réalisation de la veille, et dont l’organisation dispose. C’est lors de cette étape qu’il est important vérifier que les ressources allouées (humaines, techniques, et technologiques…) sont en phase avec le périmètre de la veille défini à l’étape précédente, et de définir le mode d’accès et de diffusion de cette veille (mode push ou pull : s’informer ou être informé, groupes de diffusion,…).
  3. Le traitement de l’information désigne la phase d’analyses qui nécessite l’expertise d’une équipe dédiée, interne ou externe. Cette partie est souvent confiée à des veilleurs ou des analystes qui vont traiter l’information collectée selon les axes stratégiques de l’entreprise. Les datas sont alors validées et enrichies pour être restituées sous différents types de formats, selon les besoins des utilisateurs ou consommateurs finaux internes de la veille définis à l’étape précédente. Le mode de diffusion le plus répandu reste aujourd’hui le format « newsletter », facile et rapide à mettre en place pour informer les collaborateurs. Des outils de data visualisation, tels que des graphs de type relationnel, cartes de « mapping », matrices d’information, nuages de tags… sont également très appréciés pour préanalyser les informations business disponibles. Ces outils sont notamment très utilisés pour répondre à des besoins spécifiques ou ponctuels, par exemple dans des rapports thématiques ou des études ad hoc et vous aider à définir votre stratégie. Pour cela, une base de connaissance ou thésaurus est souvent indispensable.
  4. Enfin, la diffusion de l’information est la phase finale du projet de veille. Elle débute par l’identification des utilisateurs finaux qui seront les destinataires des produits de veille et des données récoltées. La matrice des sujets d’intérêt pour chaque collaborateur clé, par projet ou par métier, doit être tenue à jour régulièrement pour permettre au veilleur d’être toujours en phase avec les besoins émis, et fermer ainsi le cercle vertueux du cycle de la veille. Cette diffusion de l’information doit se faire à minima auprès des équipes responsables de cette Market Intelligence, des équipes marketing et commerciales.

Pourquoi mettre en place une démarche de Market Intelligence?

Déployer un projet de Market Intelligence permet à une organisation de bénéficier d’une vision 360° de son écosystème afin d’éclairer sa prise de décision avec des informations ciblées, pertinentes et actualisées en temps réel. Cela amène également à une meilleure gestion marketing et commerciale, tout en permettant de proposer à vos consommateurs une meilleure expérience client avec les renseignements récoltés dans l’analyse Market Intelligence. L’objectif final d’un projet de Market Intelligence est d’aider à définir et soutenir la stratégie de l’entreprise :

  • L’analyse stratégique de la compétition permet à l’organisation de renforcer sa compétitivité grâce à une meilleure connaissance de son environnement concurrentiel et technologique pour découvrir de nouvelles tendances produits.

  • Une meilleure connaissance de ses prospects, clients et consommateurs lui permet également d’ajuster son positionnement selon les données récoltées (évolutions du marché, de sa cible et des produits de ses concurrents) et d’améliorer l’expérience client tout en augmentant son volume de vente.

  • La veille technologique permet de détecter les innovations disruptives et tendances qui peuvent être de véritables relais de croissance en aidant l’entreprise à créer de nouveaux avantages vis-à-vis de ses concurrents et à se démarquer d’un point de vue marketing en rejoignant les tendances observées.

  • La veille prospective, qui consiste à analyser pour anticiper les signaux faibles et futures tendances d’un marché, permet de garder un temps d’avance sur la concurrence et ses produits / solutions. Si elle permet de détecter les opportunités, la veille prospective permet également de mieux connaitre l’écosystème dans lequel l’entreprise se développe, par exemple en identifiant les risques et menaces potentiels pour prévenir des solutions à des situations de crise.

ChapsVision propose aux entreprises une solution de Market Intelligence pour mener à bien ces diverses actions et améliorer ainsi vos performances et votre produit ou vos produits grâce aux renseignements data et insights obtenus. Générez plus de ventes, optimisez vos produits pour répondre aux tendances business et améliorez vos services clients avec la solution de Market Intelligence by ChapsVision. Pour aller plus loin, n’hésitez pas à découvrir notre article présentant la définition de l’Intelligence collective, une notion très proche de la Market Intelligence.

Ⓒ 2021 - ChapsVision - All Rights Are Reserved